FICHES PRATIQUES

COMMENT CONDUIRE SON PROJET
DE SITE WEB ?

Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l’entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités de réalisation et les étapes de création d’un site web. Elle aborde également les points de vigilance d’un tel projet afin d’éviter certaines erreurs classiques ou de contourner les difficultés.

LA TYPOLOGIE DES SITES WEBS

Il est possible de définir trois grandes catégories de sites qui peuvent répondre à différents objectifs.
LES SITES VITRINES
Aussi appelés « sites vitrines » ou « sites plaquettes », ils présentent l’entreprise, son activité, et éventuellement, quelques produits ou un produit phare. Ils sont le reflet numérique de la plaquette de communication, mais attention, le contenu doit être bien étudié afin de présenter un réel intérêt. 
LES SITES DE MARQUE
Les sites de marque sont démonstratifs et assez simples dans la navigation. Ils permettent aux internautes de se plonger dans l’univers de la marque grâce à une communication et un contenu interactif à forte valeur ajoutée.
Leur objectif est de renforcer la fidélité de la clientèle et d’obtenir plus d’informations sur les internautes de manière à compléter leur base de données marketing. 
LES SITES MARCHANDS OU "E-COMMERCE"
A la différence des sites de « marque », les sites de e-commerce (aussi appelés sites de « commerce électronique ») sont transactionnels : ils permettent aux utilisateurs, non seulement de consulter le catalogue, mais aussi de commander et payer en ligne.
Définir un objectif à atteindre est impératif avant tout projet de site web. Ce dernier reste avant tout un outil au service d’une stratégie. Ci-dessous sont présentés quelques exemples d’objectifs stratégiques avec les types de sites web adaptés.
SE FAIRE CONNAÎTRE
Présentation, Notoriété, Crédibilité, Recueil de contacts
Type de réalisation : sites statiques vitrines, sans lien avec le système d’information de l’entreprise. 
DIFFUSER UN CATALOGUE DE PRODUIT
Type de réalisation : site catalogue, pas nécessairement en lien avec le système d’information de l’entreprise, complémentaire d’un catalogue papier par exemple. Nécessité de faciliter l’accès aux fiches produits avec des outils de recherche, ou une approche par besoin… 
RENFORCER SES LIENS AVEC SES CLIENTS ACTUELS
Type de réalisation : à partir d’un site vitrine, par exemple, création d’un extranet (suivi des commandes, informations personnalisées, caractéristiques techniques des produits…).

Ce type de site est assez technique et nécessite une administration interne (lien avec les clients, confidentialité…) et éventuellement un lien avec le système d’information de l’entreprise. 
TESTER LE MARCHÉ
Type de réalisation : site vitrine permettant de faire un pré-test sur un produit et intégrant des besoins de promotion importants et des outils d’analyse permettant de mesurer les résultats. 
FACILITER LES PROCESSUS
Type de réalisation : à partir d’un site catalogue, ajout de fonctions transactionnelles permettant le passage de commandes pour les clients et/ou les distributeurs identifiés, et accélération du SAV. Ce type de site est assez technique et nécessite une administration interne (lien avec les clients, confidentialité…) et éventuellement un lien avec le système d’information de l’entreprise. 
VENDRE
Type de réalisation : site de e-commerce intégrant des paiements en ligne par carte bancaire et ayant un lien ou non avec le système de gestion de l’entreprise. Attention il s’agit d’un métier de la vente par correspondance qui impliquera une organisation bien spécifique.
PROMOTION D'UN ÉVÈNEMENT
Type de réalisation : site vitrine très graphique et dynamique, dont la durée de vie sera courte.

LES ÉTAPES CLÉS DE LA CRÉATION D'UN SITE

LES PRÉ-REQUIS
Dans cette première phase, il est nécessaire d’analyser l’environnement interne et externe de l’entreprise. Pour cela il convient de se poser les questions suivantes :
- Les concurrents sont-ils présents sur Internet et de quelle manière ?
- Quels sont les différents services à mobiliser en interne ?

Par la suite, il faut définir les besoins et les attentes de l’entreprise :
- Quelle est la stratégie de l’entreprise ?
- Quels sont les objectifs du site web ?
- Quelles sont les cibles que l’on veut atteindre ?
- Quelles sont les informations que recherchent les clients potentiels ?
- Quels services leur offrir ?
- Les produits seront-ils vendus en ligne ?
- Quelles sont les différentes informations déjà disponibles en interne ?
- Un service de l’entreprise sera-t-il transféré sur le Web (SAV…) ?
- Qui peut se charger du projet et assurer le suivi du site dans sa phase d’exploitation ?

Enfin, il faut définir et analyser les capacités de l’entreprise au niveau financier, logistique, technique, etc…
ÉLABORATION DU CAHIER DES CHARGES
Le cahier des charges de votre site Web doit contenir les éléments suivants :

Le contexte du projet
Dans cette partie, doivent être décrits l’ensemble des objectifs et stratégies visés par l’entreprise, l’existant en communication, le niveau d’équipement et de maîtrise de l’outil Internet, l’existence d’un site Web, d’un nom de domaine... Préciser, si nécessaire, des usages ou spécificités propres à l’activité ou au domaine de l’entreprise.

Par ailleurs, l’idéal avant de commencer un projet web est d’identifier et d’évaluer la démarche réalisée dans son environnement concurrentiel. En effet, il sera difficile de faire un simple site institutionnel si les principaux concurrents de l’entreprise ont créé un site de vente ligne. Dans cette phase d’analyse, il est également possible de faire référence à des sites dont l’organisation de l’information, l’ergonomie ou l’esprit correspondent à la réalisation souhaitée.

L’expression des besoins
L’objectif est de définir les contraintes techniques incontournables qui peuvent exister, ce qui permet au prestataire de poser des questions complémentaires et d’évaluer la complexité ou la faisabilité du projet (base de données, logiciels…).

Dans la mesure du possible, il est conseillé de donner des pistes pour aider le graphiste dans son travail de création : informations sur le domaine d’activité, l’esprit attendue sur le site (ex : esprit zen, domaine du luxe, « esprit nature »…).

Par ailleurs, il convient de définir les cibles, les produits associés et les services proposés sur le site web. Le prestataire doit comprendre précisément ce que l’entreprise veut offrir comme service ou information pour chaque cible car cela va influer sur la communication visuelle, le langage…

Enfin, il faut donner les informations sur l’organisation et la structuration du site envisagées (contenu, arborescence…) et la gestion du site c’est-à-dire les mises à jour.

Le rôle du prestataire
Il s’agit de définir le rôle de chacun et notamment celui attendu du prestataire :
- Conception graphique
- Développement
- Dépôt du nom de domaine
- Rédaction du contenu
- Traduction
- Hébergement

Il faut également donner des précisions concernant l’organisation du projet : responsable du projet, services impliqués… 
L'OFFRE COMMERCIALE
Cette partie correspond aux documents fournis par le prestataire en réponse au cahier des charges. L’ensemble de l’arborescence du site y est décrit, ainsi que les phases de réalisation dans leur intégralité et sous tous leurs aspects :
- Le planning de réalisation du site web et les étapes de validation
- L’arborescence du site
- La liste des différents intervenants sur le projet
- L’organisation mise en place
- Un prix total et détail permettant de comprendre le travail réalisé et le coût associé

Pour finir, il convient de veiller à la définition des règles de propriété et de droit du site. (Ex : propriété des images, conceptions graphiques et applications développées…). 
CONCEPTION DU SITE
La réalisation du site web doit être effectuée en collaboration avec le prestataire. Pour cela il faut lui indiquer précisément les objectifs et les cibles du site afin de mettre en valeur, ou faciliter l’accès à, telle ou telle page. Il convient également de travailler en étroite collaboration avec lui concernant la charte graphique, le contenu (textes et images) mais aussi l’intégration des technologies particulières comme des bases de données… 
ACHAT DE LA PRESTATION
Il est bien de faire référence au cahier des charges dans le bon de commande afin que la prestation corresponde bien aux spécifications.
CHARTE GRAPHIQUE
Les prestataires proposent en général une ou plusieurs mises en page à commenter en interne ou montrer à des tiers. Des améliorations sont ensuite apportées selon les remarques de l’entreprise. Les dernières modifications réalisées, le prestataire demande au client de valider définitivement la charte graphique afin de passer à l’étape suivante.
MAQUETTE FONCTIONNELLE
Une fois la charte graphique validée, le prestataire décompose l’image afin de la rendre exploitable sur le net et développe un site de démonstration afin de faire valider l’ergonomie. A cette étape, il peut être intéressant de faire tester le site à un panel d’utilisateurs potentiels non impliqués sur le projet afin d’obtenir des retours d’utilisation et faire remonter des demandes de modifications au prestataire.

Cette étape est essentielle car c’est à ce moment qu’il est encore possible de demander des modifications importantes (changement de place des logos, changement des menus, mécanismes de prise de contact, forme des fiches produits…). Une fois la maquette fonctionnelle validée, l’ensemble du site doit être réalisé. 
PRODUCTION DU SITE / RÉALISATION DES CONTENUS
A cette étape, l’ensemble de la structure du site est construite afin de pouvoir recevoir les données. Cette phase d’intégration des textes sera, ou non, prise en charge par le prestataire. Dans la majeure partie des cas, il faut fournir les textes et images relatifs à chaque partie du site, dans un format numérique, afin que le prestataire intègre ces données au bon endroit. Cette partie du travail est souvent sous-estimée par les entreprises désireuses de créer un site web.

Bien souvent, elles ne disposent pas de textes adaptés. Cette négligence fait souvent exploser le délai de livraison. 
RECETTE FINALE
Il s’agit de clore la phase de conception du site. Il convient de vérifier que les points abordés dans le cahier des charges ont bien été développés, que les fonctionnalités du site correspondent aux spécifications demandées et ne comportent aucun dysfonctionnement. 
MISE EN LIGNE
Le site est maintenant hébergé sur le serveur final et commence son exploitation.

Le référencement
Il s’agit d’être identifié par les moteurs de recherche. Afin d’optimiser son référencement, il est important de définir une stratégie précise, un objectif à atteindre, une cible, un marché… Ces éléments impacteront la conception du site. Les outils de recherche sont l’un des principaux moyens de mise en relation des sites Internet avec leur public potentiel. Le positionnement d’un site Web sur des catégories et des mots-clés pertinents permet de créer un trafic qualifié.

Promotion du site
Avec plusieurs millions de pages sur le Web, la concurrence entre les sites est intense surtout dans les domaines commerciaux.
Si les moteurs de recherche sont les portes d’entrée du Web, certains sites spécialisés peuvent être générateurs de trafic dans un domaine particulier du fait de leur notoriété, ancienneté, qualité. Un site, nouvellement publié, doit profiter de l’antériorité des outils thématiques (annuaires, portails…) pour se faire connaître dans son domaine.

Par ailleurs, le fait de diffuser son adresse sur d’autres sites, grâce à des liens « amis » (sites des clients, partenaires ou fournisseurs), permet de renforcer la popularité du site. Enfin, il est possible de promouvoir son site Web par la publicité sur Internet ou par un référencement payant, en faisant appel à des régies publicitaires.

APRÈS LA CRÉATION DU SITE

Afin que le site web reste populaire tout au long de son cycle de vie, il est impératif que celui-ci soit mis à jour régulièrement. Les moteurs de recherche, tel que Google, sont très sensibles à l’évolution des sites : un site sera mieux noté et donc mieux positionné, si un minimum d’informations y est modifié ou ajouté. Il faudra préciser au prestataire l’organisation souhaitée pour la mise à jour de ce site (autonomie, sous-traitance…).

Par ailleurs, il est important d’analyser le trafic du site web afin de le faire évoluer et de répondre au mieux à la demande. Le prestataire doit être en mesure de fournir des statistiques sur :
- Le nombre de visites ou de visiteurs
- L’origine des visites
- Le temps moyen d’une visite
- Les mots-clés tapés dans un moteur de recherche qui ont déclenché la visite 

ESTIMATION D'UN PROJET DE SITE WEB

Le tableau ci-dessous estime les coûts de temps et d’argent que représente la création d’un site web :
SITE VITRINE
Difficultés du projet
La constitution d’un site institutionnel est assez simple, tant dans la conception graphique et le développement que dans le contenu du site. 

Budget de réalisation d'un site
+/- 5 000 € 

Budget du référencement
+/- 2 000 € 

Budget annuel de l'hébergement
à partir de 50€

Formation dans l'entreprise
Aucune formation n’est nécessaire, sauf si vous désirez mettre à jour le site vous-même

Durée du projet
3 mois environ

Budget de fonctionnement
Minimum de 10 à 20% du prix de réalisation
SITE À VALEUR AJOUTÉE
Difficultés du projet
La création d’un site à valeur ajoutée nécessite plus d’investissement au niveau des acteurs de l’entreprise.
L’insertion d’un catalogue de produits ou autres éléments dans le site doit s’appuyer sur des compétences plus larges en termes de développement Web. 

Budget de réalisation d'un site
> 10 000 €

Budget du référencement
Entre 2 000 € et 3 000 € 

Budget annuel de l'hébergement
+/- 200 €

Formation dans l'entreprise
Les formations peuvent être importantes, cela dépend de la complexité du site et du nombre de services impliqués dans le projet. 

Durée du projet
Plus de 6 mois

Budget de fonctionnement
Variable en fonction du projet
SITE DE E-COMMERCE
Difficultés du projet
La création d’un site de e-commerce demande des compétences techniques importantes. Il est nécessaire que l’entreprise mais aussi le site Internet dispose d’une organisation précise: pour la navigation, comme pour les systèmes de commande et d’achat. 

Budget de réalisation d'un site
> 20000 €

Budget du référencement
+/- 5 000 € 

Budget annuel de l'hébergement
+/- 2000 €

Formation dans l'entreprise
Il est capital d’avoir une formation importante de tous les secteurs impliqués : commerce, communication, informatique, financier, gestion des stocks…

Durée du projet
Plus de 6 mois

Budget de fonctionnement
Variable en fonction du projet

Source: Espace Numérique Entreprises (ENE)

Autres fiches  :